In concert on June 29: Rouen @ Le Zénith de l’Agglo

2

SETLIST

01. Baby Can I Hold You
02. Thinking Of You
03. For My Lover
04. Bang Bang Bang
05. Another Sun
06. Save Us All
07. Where The Soul Never Dies
08. The Promise
09. I Did It All
10. Sing For You
11. Fast Car
12. Our Bright Future
13. Subcity
14. America
15. Give Me One Reason
16. Talkin’Bout A Revolution

Encore
17. Say Hallelujah
18. She’s Got Her Ticket

PRESS REVIEW

  • Les ballades de Tracy – By A.D.S. , Paris Normandie, July 1st, 2009

Tracy Chapman at Le Zénith, Lille, June 30, 2009 © Paris NormandieFOLK. La songwriter américaine a conquis le public du Zénith avec ses mélodies frissonnantes de sincérité.

Tracy Chapman n’était pas remontée sur scène depuis dix ans. Lundi soir au Zénith, 3.000 personnes ont assisté à son premier concert rouennais. Un show sans fioritures dans un décor minimaliste avec juste neuf ampoules nues et quelques projecteurs. La première partie a été ouverte par Conor J. O’Brien des Villagers (myspace.com/wearevillagers). Pendant une demi-heure, accompagné de sa guitare acoustique, il livre ses chansons intimistes, fragiles et touchantes.

Une chanson unique
Entourée de trois musiciens, la fille de Cleveland entame son tour de chant décliné en dix-neuf ballades. « Nous sommes très heureux d’être là ce soir », lance cette élégante conteuse. S’excusant presque de ne pouvoir en dire plus, car si elle a étudié le français, elle explique l’avoir trop peu pratiqué.
Guitare acoustique en bandoulière, elle enchaîne les titres piochés dans ses huit albums. Des mélodies subtiles sur des arrangements sobres de vérité. Give me one reason, You’re the one, Talking about a revolution, Bang bang bang et le sublime Sing for you se succèdent entre changements de guitare et autre instrument. Tour à tour au cajón, à l’harmonica ou à la six cordes électrique, elle dévoile sa sincérité en chantant les thèmes qui lui sont chers, la pauvreté, le racisme, la paix, la justice, la condition des femmes…
Presque timide, elle signale que chaque concert de la tournée a son originalité avec une chanson unique. N’en déplaise à ses musiciens. Le set se termine avec She’s got her ticket. Une chanson qui parle d’une jeune fille qui veut partir au soleil, là où elle trouvera sa place. Tracy s’en est allée elle aussi vers d’autres publics. Mais lundi soir, son soleil a brillé pour les Rouennais.

PRESS PREVIEW

  • Tracy Chapman : Chanteuse citoyenne – By M.B., Paris Normandie, June 29, 2009

CONCERT.Elle a une voix incomparable pour chanter l’amour et les malaises du monde. Tracy Chapman est ce soir au Zénith de Rouen.
Don’t you know/Talkin’bout a revolution/Sounds like a whisper… Ces premiers mots portés par une voix chaude, vibrante et singulière résonnent encore vingt ans après.
On découvrait alors Tracy Chapman, chanteuse délicate, sincère et engagée, lors d’un concert de soutien à Nelson Mandela télédiffusé le 11 juin 1988 du Wembley Stadium. Ce titre, Talkin’bout a revolution, devient planétaire. L’album qui contient également un autre tube, Baby Can I Hold You, se vend comme des petits pains et donne des ailes à cette artiste folk-rock qui n’a pas l’image d’une chanteuse préfabriquée et qui peut alors commencer à construire sa carrière.
La musique a toujours fait partie de la vie de Tracy Chapman, originaire de Cleveland aux Etats-Unis. Petite, elle chante certes le dimanche à l’église avec sa mère.
Plus tard, l’adolescente marque un vif intérêt pour l’écriture, pour la guitare, tout en se consacrant à ses études d’anthropologie qu’elle suit avec succès. Elle chante dans les bars à Boston, enregistre des maquettes qui sont diffusées sur la radio du campus. Elliott Roberts, manager de Bob Dylan, Neil Young, est vite séduit par cette jeune femme inspirée, ses titres à l’écriture profonde et engagée.
Depuis la sortie de Talkin’bout a revolution, Tracy Chapman mène toujours un combat pour les droits de l’Homme, défend une certaine idée de l’humanisme, la fraternité, la justice, dénonce la pauvreté, la condition des femmes dans le monde et parle toujours de révolution. Et ce à travers des histoires universelles. Elle apporte régulièrement son soutien à Amnesty International (AI). Vendredi, au Zénith de Paris, elle a accueilli l’équipe de Stop Torture d’AI France lors de cette journée internationale pour le soutien des victimes de la torture.
Dans son dernier album, Our Bright Future (Notre brillant avenir), Tracy Chapman n’a pas perdu sa verve. L’énergie, la générosité, la colère sont toujours présentes. La chanteuse qui est en concert ce soir au Zénith de Rouen se montre également ironique dans une chanson éponyme. Un texte dans lequel elle aborde le thème de la guerre et la manière dont on demande aux populations de se sacrifier pour des intérêts économiques. Elle rappelle là l’engagement de son pays dans la guerre en Irak.
Vingt ans après un premier titre engagé, Tracy Chapman ne baisse pas les bras, garde un même optimisme, la même force pour lutter. Surtout après l’élection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis qui lui a redonné espoir.
M. B.
Aujourd’hui lundi 29 juin à 20 heures au Zénith de Rouen, avenue des Canadiens, au Grand-Quevilly. Tarifs : de 55 à 40 €. Réservations : Fnac, Virgin, Cultura, billetterie du Zénith ou au 02 32 91 92 92.

Venue : Le Zénith de l’Agglo, 29, Avenue Mont Riboudet, 76000 Rouen, France France.
Tickets
: Fnac, Ticketnet – 40-55€.
Promoter: Art Scénique
Sponsor: RFM, Teva, France 0

About Author

My name is Aurélie, I'm French. I maintain this website because I love Tracy’s music and back in 2001, I found that the Internet was missing an exhaustive website with the latest news and some archives.